Le maire de Perpignan, Louis Aliot refuse d’acheter la paix sociale, à Perpignan